• Le jury du concours d’idée

    Marissa Walzer, Chargée du service commercial de le compagnie énergétique Schönau

    Conseillère indépendante spécialisée dans le domaine de la transition énergétique, Marissa Walzer travaille avec des collectivités allemandes et françaises, des associations et des entreprises. Elle coordonne des stratégies axées sur les questions de changement climatique, les énergies renouvelables et le développement durable. Du côté français, Marissa accompagne les collectivités engagées dans le processus Cit’ergie en tant que « conseillère Cit’ergie » ainsi que les projets citoyens de type « Centrales Villageoises » et organise des journées d’études transfrontalières sur des projets exemplaires d’énergies renouvelables ou d’actionnariat participatif. Du côté allemand, Marissa organise des ateliers citoyens dans le cadre des « Integrierte Klimaschutzkonzepte » ou « Integrierte Quartierskonzepte ». De 2015-2018, elle était conseillère énergétique indépendante. Aujourd’hui elle est chargée du service commercial de la compagnie énergétique Schönau. Marissa est membre du comité bénévole et ex-directrice de fesa, l’association pour la transition énergétique dans la région fribourgeoise, elle est membre du réseau tri-national TRION-climate e.V. et membre du réseau pour la transition énergétique CLER, ainsi que du réseau TEPOS. Géologue de formation et titulaire d’un MBA (Master of International Business Administration), elle a vécu, étudié et travaillé dans des environnements anglophones et francophones pendant plusieurs années. Elle vit avec sa famille à Fribourg en Allemagne.




    Philippe Bovet, Journaliste indépendant

    Philippe travaille depuis 1987 comme journaliste indépendant. Depuis 2005 il s’est spécialisé dans l’environnement et les énergies renouvelables. Il écrit pour la presse spécialisée dans ces domaines en France, en Allemagne et en Suisse. Pour partager sa passion de la nature avec le public, il a obtenu son diplôme de guide de montagne en 2015. Il est reconnu comme expert depuis la publication de son livre « Écoquartiers en Europe » en 2009 aux Éditions Terre Vivante. Il a fondé et dirigé l’association « Les amis de l’EcoZAC de la Place de Rungis », pour le premier éco-quartier de Paris, achevé en 2012. Il a fondé l’association « négawatt » suisse, qui travaille actuellement sur un scénario 100 % renouvelable pour la Suisse, basé sur les 3 principes de la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Actuellement il réside avec sa famille à Bâle, en Suisse.








    Dominik Grillmayer, Politologue

    Dominik Grillmayer est politologue, chargé de recherche et responsable des systèmes de protection sociale à l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg. Il s’intéresse particulièrement aux processus d’ajustement politique que l’Allemagne et la France mettent en place afin d’assurer la cohésion sociale de nos sociétés. Puisque le fonctionnement des modèles sociaux en France et en Allemagne se manifeste d’abord au niveau local, Dominik travaille également sur l’urbanisme et l’aménagement du territoire dans les deux pays. Dans ce contexte, le développement durable gagne de plus en plus d’importance. Outre les questions économiques et écologiques, l’accent est mis avant tout sur les modes de vie, car l’objectif n’est pas seulement de préserver la viabilité de nos villes et nos régions, mais surtout de les rendre agréables. En conséquence, la dimension sociale du développement durable est de plus en plus au centre de son travail.






    Thierry Michels, député La République En Marche ! (LREM) de la première circonscription du Bas-Rhin (Strasbourg)

    Né à Strasbourg, Thierry Michels est diplômé de l’ESCP Paris Europe et d’un MBA avec une spécialisation en systèmes d’information à Ottawa (Canada). A la suite de deux expériences de développement puis de conseil en informatique, il rejoint une grande entreprise de l’industrie de la santé à Strasbourg dès 1990. Sa carrière dans ce groupe lui a offert l’opportunité de s’ouvrir à l’international (3 années dans les pays du Golfe et 2 années à Bruxelles) et de travailler avec des professionnels de différentes cultures. Le 18 juin 2017, il est élu député La République en marche ! (LREM) de la première circonscription du Bas-Rhin (Strasbourg). A l’Assemblée nationale, il est membre de la Commission des affaires sociales et s’est investi depuis le début de son mandat sur les thématiques de l’apprentissage et de la formation professionnelle. Membre également de la Commission des Affaires européennes, Thierry Michels est rapporteur d’un rapport d’information et d’une proposition de résolution européenne sur la transition énergétique au sein de l’Union européenne. Plaidant pour un rehaussement des objectifs de l’Accord de Paris, le rapport voit la transition énergétique comme une exigence, mais également une chance afin d’en faire une transition bénéfique à tous, solidaire et européenne.







    Dr.-Ing Volker Kienzlen, Directeur général de KEA Klimaschutz- und Energieagentur Baden Württemberg, l’Agence pour la protection du climat et de l’énergie du Bade-Wurtemberg

    Volker Kienzlen s’est intéressé aux domaines des techniques d’économie d’énergie et aux énergies renouvelables dès ses études aux universités de Stuttgart et du Colorado à Boulder, USA. Par la suite, il a travaillé pendant trois ans dans le domaine de la technologie de l’hydrogène-énergie et des problèmes électrochimiques qui en découlent. M. Kienzlen a été responsable de la gestion de l’énergie de la ville de Stuttgart pendant plus de 14 ans. Durant cette période, il a piloté plusieurs projets de recherche sur la rénovation énergétique des bâtiments existants. Il était responsable du concept énergétique pour la mairie de Stuttgart, soit une surface de 12 000 m², et du parc de serveurs, ainsi que du concept énergétique pour l’hôpital Katharinenhospital qui compte 1 200 lits, et ceux de la bibliothèque 21, en cours de construction, et de la « städtische Galerie » (musée d’art moderne). 12 employés municipaux étaient en charge d’un total de 2 000 biens immobiliers dont les coûts énergétiques annuels s’élevaient à plus de 40 millions d’euros. En 1996, il était responsable du développement du plan climat au sein de l’administration. En tant que vice-président du groupe de travail « Efficacité énergétique », il a été à l’origine de nombreuses publications de l’Association de villes (Städtetag), dont des recommandations sur la gestion de l’énergie au niveau municipal. Il a été Président du groupe de travail « Energie » du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) en 2004 et 2005. Dans de nombreuses publications, il a notamment fait part de son expérience avec l’outil de financement « contrat de performance interne (Intracting) », qu’il a développé. Depuis 2006, M. Kienzlen est directeur général de l’Agence pour la protection du climat et de l’énergie du Bade-Wurtemberg.




    Financé par: