Les intérêts de la coopération franco-allemande en matière de protection du climat

Des couples TANDEM et les organisations impliquées dans les projets

transfrontaliers témoignent des avantages de des projets de coopération ainsi que de la manière de les inscrire dans le temps. 

 


01:  Arras et Herten, un partenariat exergétique !

A l’inverse d’autres villes, Arras et Herten, jumelées depuis 1984, ont commencé l’échange sur les
questions énergétiques et climatiques de leur propre initiative en 2010, puis ont rejoint le projet
TANDEM en 2015. Les deux villes coopèrent pour préparer la rénovation énergétique d’un bâtiment municipal dans chaque ville avec la méthode du certifcat d’exergie : à Herten, la serre
« Glashaus », et l’Hôtel de Ville à Arras. 

 

Samuel Dubie, Arras


02:  L’info mobile qui sensibilise et conseille les citoyens français et allemands

La Ville d’Epernay et les Stadtwerke Ettlingen collaborent depuis 2014 dans le cadre du projet
franco-allemand TANDEM. Les deux partenaires se sont associés avec le Pays d’Epernay pour structurer un service de bus qui sillonnera les deux territoires à tour de rôle. Ce bus sera un espace de conseil en énergie mobile. Il sera livré d’ici fin 2018. 

 

Brice Gournay, Epernay und Eberhard Oehler, Ettlingen

 

Handout


03:  Le TANDEM Nice-Nürnberg prend de la vitesse

Nice et Nürnberg, qui sont jumelées depuis 1954, ont étendu leur partenariat aux domaines de
la transition énergétique et de la protection du climat dans le cadre du projet TANDEM depuis
2015. Leur partenariat leur a permis d’échanger expériences et savoir-faire sur plusieurs thèmes,
mais aussi récemment d’entamer un premier projet commun: l’installation cet été de panneaux
photovoltaïques sur un lycée dans chaque ville reliés à une plate-forme en ligne qui sera intégrée
comme outil pédagogique dans des cours de sciences et de langues étrangères. 

 

Maxime Cacciolutto, Nice und Wolfgang Müller, Nürnberg

 

Handout


04:  Les balades thermographiques de Karlsruhe et Nancy

A l'occasion du 60e anniversaire de leur jumelage en 2015, Karlsruhe et Nancy ont commencé une
coopération accrue dans le domaine de la protection du climat. Lors des réunions conjointes des
administrations municipales et des agences de l'énergie, les expériences sont échangées et de
nouvelles idées sont discutées.
L'une des premières idées reprises par Karlsruhe sont les promenades thermographiques pour les
citoyens déjà établies à Nancy. En 2017, la KEK - l'Agence de l'Energie et du Climat de Karlsruhe a
effectué pour la première fois plusieurs balades de ce type à Karlsruhe et les proposera après un
franc succès à nouveau au cours de l'hiver 2018/19. 

 

Hannah Rapp, KEK

 

Handout


05: Voisinage intelligent – Systèmes de gestion de l’énergie optimisés et intégrés localement

Avec l'augmentation de la décentralisation des systèmes énergétiques, la nécessité croissante
d'intégrer efficacement les énergies renouvelables ainsi que les nouvelles infrastructures pour
les véhicules à propulsion alternative, de nouvelles possibilités d'optimisation transfrontalière
apparaissent.
L'initiative smart border (sbi) a pour objectif le développement de solutions communes pour la
gestion intelligente de la production et de la consommation dans les secteurs de la distribution de
l’énergie, du transport et du couplage sectoriel. Grâce à de nouvelles connexions numériques et
physiques et à l’implication active des consommateurs, la cohésion des régions frontalières peut
donc contribuer au niveau local à la mise en œuvre d'un véritable marché intérieur européen. 

 

Franca Diechtl, dena

 

Handout


06: La Fondation Heinrich Böll

La Heinrich-Böll-Stifung est une des grandes fondations politiques allemandes. Centre de
réflexion autour de la transition sociale-écologique, elle dispose d'un réseau international de plus
de 30 bureaux dans le monde et agit pour favoriser les échanges et coopérations sur ces questions,
en particulier entre les acteurs de la société civile. Le bureau de Paris de la Heinrich-Böll-Stifung
travaille sur quatre axes thématiques dans le but de renforcer la coopération franco-allemande et
européenne : les questions liées à la transition énergétique et à la protection du climat, les enjeux
de la transformation écologique de l’économie, la revitalisation de la démocratie en Europe face
à la crise de confance envers les acteurs, les institutions et le processus démocratiques, et enfin
l’approfondissement de la politique étrangère et de sécurité commune au niveau européen. 


Jens Althoff, Heinrich-Böll-Stifung

 


07: Le Volontariat Ecologique Franco-Allemand (VEFA)


Il représente une année d’orientation professionnelle et de formation pour des jeunes Allemands
(de 18 à 26 ans) et Français (de 18 à 25 ans). Les volontaires découvrent le pays voisin en travaillant
dans le domaine de la protection de la nature et de l’environnement. Le volontaire s’engage auprès
d’une structure pour la durée de 12 mois, ce qui fait du VEFA une expérience pratique dans le
monde de l’écologie. 


Karl Boudjema, Deutsch-Französisches Jugendwerk (DFJW)